10.000 Emplois et 150M$ juste en changeant une loi !!

10.000 Emplois et 150M$ juste en changeant une loi
10.000 Emplois et 150M$ juste en changeant une loi

Nous sommes à 30 minutes de l’Europe, sur le même fuseau horaire, et nous parlons les mêmes langues (avec un accent moins difficile à comprendre que l’accent indien);

Le tarif jour d’un développeur indien junior varie entre 90 et 150$ en moyenne, en Tunisie et au Maroc (120$ en moyenne – expérience boîtes françaises avec des succursales en Tun ou Mar), avec un positionnement à 100$/J  si nous avons 10k développeurs, intégrateurs, occupés à hauteur de 150 j / an juste dans le dev nous générerons 10k x100$ x 150j=150M$/an de CA.

Les impacts d’une telle réforme seront multiples :

1- Une ouverture sans risque de l’Algérie à des marchés inaccessibles à cause de notre politique monétaire, et l’ouverture d’un nouveau stream de revenus pour l’état ne nécessitant aucun investissement pécuniaire ;

2- Une internationalisation du marché des boîtes technologiques DZ sans avoir besoin de s’installer hors du pays pour attaquer les marchés étrangers ;

3- plus de revenus et une mise à niveau plus rapide et moins chère pour les entreprises DZ aux normes et standards de commerce international et de qualité de services DZ;

4- Un regain de confiance aussi bien des acteurs locaux qu’internationaux dans le climat des affaires DZ;

5- Une transparence qui permettra une traçabilité des volumes d’affaires et donc une adaptation des taux de taxations pour qu’ils soient plus justes et plus incitatifs sans perte de valeur pour l’assiette fiscale de l’état ;

6- une meilleure valorisation de nos ingénieurs permettra de garder nos talents et de juguler la fuite de nos cerveaux à l’étranger (mieux payés, accès plus simple à l’étranger et à ses services au besoin);

7- Impact indéniable sur le marché noir de la devise qui tendra à se stabiliser et à réduire l’écart entre le taux bancaire et le taux parallèle (si ce mode de fonctionnement est généralisé aux autres secteurs d’activités hors tech), donc plus de volumes de devises accessible via canal bancaire, moins de demandes sur le marché parallèle, donc meilleure stabilité économique, plus de traçabilité permettant des analyses pertinentes et donc une meilleure planification.

1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like